Home > Culture > Noël rasta ce dimanche: « Il ne suffit pas de porter des dreads pour être rasta » (Rast Habachi)

Noël rasta ce dimanche: « Il ne suffit pas de porter des dreads pour être rasta » (Rast Habachi)

Demain 23 juillet est célébrée la Noël rasta, la naissance du messie du mouvement rastafari Hailé Sélassié Ier. Né le 23 juillet 1892, Hailé Sélassié Ier a été empereur d’Ethiopie, en 1930. Exilé en Angleterre à cause de la seconde guerre italo-éthiopienne, le père de l’Organisation de l’union africaine (OUA) aujourd’hui Union africaine (UA) revient en 1944, et règne jusqu’en 1973. Pour parler de cette célébration, la Noël rasta, nous recevons Salifou Zouré dit Rast Habachi, Guide spirituel rasta.

Dimanche 23 juillet c’est la naissance de Hailé Sélassié Ier, votre messie, c’est la Noël rastas, parlez-nous de cette célébration ?
Il y a une énorme confusion sur les rastas au Burkina Faso. On confond faiseur de reggae, rasta et porteur de dreads. Le rastafarisme, c’est une communauté spirituelle comme toutes les autres religions (musulmane, chrétienne…). Nous avons comme pilier de notre foi, Hailé Sélassié. Le 23 juillet est la naissance de notre pilier de foi. C’est la Noël rasta, la nativité, si vous voulez, comme le « mouloud » chez les musulmans.

Pourquoi les rastas s’identifient tant à Hailé Sélassié ?
Hailé Sélassié est pour nous, la manifestation du Christ. Jésus Christ dans son caractère impérial. Le rasta n’attend plus l’avènement du Christ. On a vu Jésus en la personne de sa majesté impérial Hailé Sélassié qui a été couronné le 2 novembre 1930, roi des rois, seigneur des seigneurs, lion conquérant de la tribu de Juda. Les gens savent mais ils font semblant. Ceux qui connaissent même la numérologie savent. 225e descendant 2+2+5=9, c’est l’accomplissement et Hailé Sélassié a été couronné le 2 novembre. Pour nous, Hailé Sélassié est Jésus Christ dans son caractère impérial.

La Noël rasta, comment elle est célébrée au Burkina Faso ?
Il n’y a pas assez de rastas au Burkina. Il n’y a que des porteurs de dreads et des reggaemakers. Nous on s’enferme chez nous et nous prions et nous rendons gloire à sa majesté impériale Hailé Sélassié.

S’il n’y a pas assez de rastas au Burkina Faso, vous estimez à combien cette communauté rasta ?
Est-ce qu’il faut jugez ? Mais je connais cinq rastas au Burkina Faso. Ce n’est pas pour offenser qui que ce soit mais ces célébrités que vous voyez, mettez une croix rouge sur elles. Elles ne sont pas des rastas.

Il y a donc quelle différence entre porteur de dreads, faiseur de reggae et rasta ?
Nous portons les cheveux, c’est un vœu que nous faisons à l’éternel. Ce vœu est consigné dans la bible à savoir nombres 6 chapitre 5 : « lorsque tu te consacres à l’éternel, tu laisses pousser librement tes cheveux ». Est-ce que tous ceux qui ont laissé librement pousser les cheveux ont fait ce vœu ? C’est cela la question. Il y a pleins qui ont laissé les cheveux mais qui n’ont pas fait ce vœu.

Difficile de parler de reggae, rasta, porteurs de dreads sans faire allusion à la drogue, que dites-vous ?
Ils sont nombreux à parler de cela. Mais sachez que le rasta n’est pas lié à la drogue. Ce sont ceux qui ont mal compris les choses. Le rasta est victime de sa sincérité. Le rasta qui fume la marijuana te dira qu’il fume. Mais ce n’est pas la condition première pour être rasta. Celui qui fume sa drogue ça n’engage que lui.

Radio Oméga a reçu la visite d’une coalition de musiciens il y a quelques semaines, venue violenter un animateur sous prétexte qui ne jouerait pas de la musique burkinabè. La plupart portait des dreads, des internautes ce sont même attaqués aux rastas, quel est votre avis sur la question ?
Nous déplorons cet incident. Mais toute la communauté rasta était victime mais posons-nous la question suivante : il y avait combien de rastas parmi eux ? C’est ça ! Il ne suffit pas de porter des dreads pour être rasta !

Un dernier mot sur cette célébration de la Noël, un message à l’endroit de tous les rastas du Burkina et du monde ?
Il ne faut pas faire de discrimination. Je parle aux guides spirituelles de toutes les confessions religieuses du Burkina de se joindre à nous pour prier. Prions ensemble dans l’harmonie pour un Burkina meilleur. Bonne fête à toutes et à tous !

Entretien réalisé par Lamine Traoré

Laisser un commentaire