Home > Culture > « ZIDA NE VA PLUS AU ZOO, ZIDA VA AU CANADA » (ASKOY FEAT SMARTY)

« ZIDA NE VA PLUS AU ZOO, ZIDA VA AU CANADA » (ASKOY FEAT SMARTY)

Rassurez-vous, ce n’est pas nous qui le disons par un de ces fameux #URGENT dont Radio Oméga semble avoir seul le secret, mais des musiciens, des rappeurs burkinabè. Décidément ! Nos artistes, reflets de la société s’inspirent de tout et de rien ! Leurs inspirations et émotions retracent nos quotidiens.
S’inspirant de la situation sociopolitique du Burkina Faso, le rappeur Sa Majesté Askoy, après son premier album « Nêkré » (le réveil) de 14 titres sortis en mai 2015, vient de lancer un single, qui annonce son prochain opus.

« Zida ne va plus au zoo », c’est le single au titre évocateur où on trouve Askoy en collaboration avec Smarty, un autre grand nom du rap et de la musique burkinabè (NDLR Prix Découvertes rfi 2013).

« Zida ne va plus au zoo, Zida va au Canada », tel est le refrain de la chanson de 3mn19′ enregistrée au Burkina Faso et arrangée par Fosh Adiska, un jeune talent dans le milieu.

Les deux rappeurs partent d’une leçon d’orthographe de l’école primaire (Cp1), dont le titre est « Zida va au zoo », pour dépeindre l’actualité politique du Burkina notamment « l’exil de Isaac Zida », le Premier ministre de la transition.
« Je vis dans une société, je vois donc je dis. La situation sociopolitique du pays est réelle donc nous ne pouvons pas passer sous silence », a déclaré Askoy l’auteur de la chanson à Radio Oméga.

« Jugez les gens de la Maison d’arrêt et de correction des armées (MACA). Préparez les juges et les mandats. Il n’y a pas que Blaise, il n’y a pas que Zida… », indique Smarty dans la chanson.

Le Prix Découvertes rfi, Smarty dit qu’il n’a pas hésité dès que « le jeune rappeur » l’a approché pour la collaboration.

« J’ai accepté parce qu’à travers le thème sur lequel il m’a invité sur cette chanson, il y avait beaucoup à dire. Il y a certaines vérités à dire en chanson en ce moment. Le but pour nous est de susciter le débat afin d’avancer positivement face au nombreux défis qui s’imposent à notre jeunesse. Et c’est dans l’ordre de ce que je fais depuis longtemps, titiller pour éveiller les consciences », a affirmé Smarty à Radio Oméga depuis New York (États-Unis) où il séjournait dans le cadre du Festival Ouaga-New York (FONY).

Isaac Zida depuis la fin de la Transition est allé vivre à Ottawa au Canada auprès de sa famille. Soupçonné d’enrichissement illicite et de corruption, il a été sommé à plusieurs reprises par le Président du Faso de regagner Ouagadougou. Le général Zida a toujours fait la sourde oreille et a été rayé de l’armée.

Lamine Traoré

Laisser un commentaire