Home > Economie > Fonds commun Trésor public: un agent de catégorie A reçoit environ 2 millions Fcfa chaque semestre

Fonds commun Trésor public: un agent de catégorie A reçoit environ 2 millions Fcfa chaque semestre

Pour la première fois, Radio Oméga a eu accès aux 19 points de revendication du syndicat Autonome des Travailleurs du Trésor (SATB) consignés sur une plateforme dont ni le Gouvernement, ni le syndicat n’ont voulu expliquer le contenu au contribuable qui devra, en fin de compte payer la note.

Après deux semaines de débrayage, le SATB, menace de repartir en grève le 29 mai, si sa plateforme revendicative ne trouve pas satisfaction. Quelles en sont les implications financières? Radio Omega a fait une lecture pour vous. Les travailleurs du Trésor sont parmi les agents les mieux traités de la fonction publique. Pourtant ils réclament un statut autonome, synonyme d’une grille salariale encore plus généreuse. Cette requête a été rejetée, jeudi 18 mai, par le ministre de la Fonction publique Clément Sawadogo lors d’une conférence de presse. M. Sawadogo a souligné notamment que les agents du trésor ne font pas partie des corps qui ont constitutionnellement droit à un statut autonome.

Contrairement à la plupart des fonctionnaires de l’Etat, les agents du trésor bénéficient d’un fonds commun, d’ailleurs le plus élevé au sein du ministère chargé des Finances, d’après les agents du dit ministère. Dans leur lutte actuelle, ils exigent aussi un relèvement du taux de ce fonds commun à 0.75% de la trésorerie nette. Ce taux est actuellement de 0.30%.

La trésorerie nette est constituée du total des sommes qui passent sur les comptes financiers du Trésor Public sur un an. Pour vous donner une idée des sommes en jeux, pour une trésorerie nette de 1000 milliards de FCFA, 3 milliards sont prélevés au titre du Fonds Commun actuellement au Trésor. Selon des informations recoupées auprès d’agents du Trésor et ceux des autres directions du Ministère chargé des Finances, un fonctionnaire du trésor de catégorie A reçoit en moyenne 2 millions de Francs CFA en Fonds commun tous les six mois, un montant annuel cumulé largement supérieur à son salaire annuel.

Et dans le bras de fer actuel qui se joue, le gouvernement aurait accepté d’accroître ce taux, mais propose un taux beaucoup plus inférieur aux 0.75% réclamé par le syndicat, selon des sources proches des négociations.

En outre le SATB demande que ce Fonds Commun soit désormais payé chaque trimestre au lieu du semestre comme c’est le cas actuellement. Enfin, concernant toujours le Fonds Commun, le SATB ne veut plus partager une partie de ce fonds avec leurs collègues des autres Directions Centrales du Ministère des Finances (Direction du Budget, de la Solde, des Marchés Publiques, l’INSD, etc.) comme cela a toujours été le cas. En plus du Fonds Commun, le SATB demande l’Institution d’une prime mensuelle de gestion de la trésorerie et un relèvement de la dotation mensuelle du carburant actuellement octroyée aux agents. Selon des sources proches des négociations et aussi à écouter le ministre de la Fonction publique, Clément Sawadogo, seule la question du statut autonome constitue le vrai point de blocage. Tout compte fait, selon les observateurs, le SATB devrait s’en tirer à bon compte.

 

Laisser un commentaire