Home > Economie > Produits de premières nécessités : De nouveaux prix en vue pour soulager les consommateurs

Produits de premières nécessités : De nouveaux prix en vue pour soulager les consommateurs

Examiner les prix, les poids et qualités des produits de grandes consommations et faire des recommandations sur l’organisation de la production et de la consommation. Ce sont les objectifs de la 1re Assemblée générale extraordinaire de l’année 2017 du cadre de concertation tripartite dont les travaux ont débuté ce mardi 14 mars à Ouagadougou. Organisé par le ministère du commerce, cette rencontre connait la participation de représentants du gouvernement, des opérateurs économiques, et de la société civile. 

Le riz, les céréales locales, les huiles alimentaires, le sucre, la farine de froment, le pain, le lait et les produits de la laiterie, le savon, le ciment, les fers à béton, les tôles, les hydrocarbures et les articles scolaires. Ce sont les 13 produits qui feront l’objet d’échanges au cours des travaux de la 1re Assemblée générale extraordinaire de l’année 2017 du cadre de concertation tripartite. Le ministre du Commerce, Stéphane Sanou, se réjoui de la tenue de cette rencontre au moment où l’on constate la flambée de certains produits de grandes consommations tels que le pain. « Sont présents à cette rencontre l’ensemble des acteurs et nous allons réfléchir pour trouver des prix afin que la population ne ressente pas trop la vie chère », a déclaré le ministre Sanou. C’est aussi l’avis de Pascal Zaida, de la ligue des consommateurs pour qui, à l’issue de cette rencontre, les consommateurs auront des réponses claires quant aux prix des différents produits. Le premier responsable du département en charge du commerce a rassuré quant à l’application des conclusions de la rencontre. Institué en juin 2011 par le gouvernement, le cadre de concertation tripartite se réuni deux fois par an. A ce jour, 8 Assemblées générales ordinaires et extraordinaires se sont tenues.

 

Laisser un commentaire