Home > Internationale > Crue du fleuve Niger : les populations riveraines de l’île  »Néné-goungou » entre crainte et espoir

Crue du fleuve Niger : les populations riveraines de l’île  »Néné-goungou » entre crainte et espoir

Après l’alerte à l’inondation lancée par les autorités nigériennes en charge des questions humanitaires et de la gestion des catastrophes, le correspondant de radio Oméga s’est rendu dans le village insulaire « Néné goungou », se trouvant sous la menace des eaux depuis la crue du fleuve Niger observé en mi-août

Sur l’île, au quartier Wondo, il n’y avait pas le moindre signe de panique lié une éventuelle évacuation suite à la montée brusque des eaux du fleuve Niger
« On apprend comme ça que Néné est menacé, mais nous nous sommes ici, on ne sent rien », a déclaré un habitant avant d’ajouter que « On est habitué à vivre avec l’eau. Est-ce qu’on pourra vivre si l’on nous amène derrière les collines comme prévu en cas de danger ? »
Sur cette île, d’un quartier à l’autre, les réalités diffèrent. C’est le cas à Wokoundey ou des habitants ont déjà été évacués
« Effectivement on nous a ordonné de quitter les lieux, avec la pluie d’hier presque tout le monde est parti. Nous sommes juste reversés du côté des autres rives à savoir les villages en hauteur », a dit une habitante
Pour cette habitante, l’endroit qu’on les a montrés pour qu’ils se recasent, à savoir l’INJS ne les plaît pas.
« Nous préférons aller en hauteur des autres villages, en entendant l’accalmie des eaux du fleuve Niger », explique-t-elle

En 2015, l’île de « Neni goungou » a été la proie des eaux
Bachir Mahamane

Laisser un commentaire