Home > Internationale > Escalade verbale États-Unis /Corée du Nord : « personne n’a intérêt à franchir le cap d’une confrontation militaire » (Idrissa Fall, rédacteur en chef de VOA)

Escalade verbale États-Unis /Corée du Nord : « personne n’a intérêt à franchir le cap d’une confrontation militaire » (Idrissa Fall, rédacteur en chef de VOA)

Depuis un certain, les présidents américain et nord-coréen se livrent à une véritable guerre de mots. Cette escalade verbale entre les deux présidents peut-elle entrainer en une confrontation militaire entre les deux pays ? Joint au téléphone au téléphone par radio oméga, le rédacteur en chef de la voix de l’Amérique(VOA), Idriss Fall se prononce sur cette question.

« Pour le moment, on en est qu’à l’escalade verbale », a affirmé Idrissa Fall rédacteur en chef de VOA. Selon M. Fall, le président américain a promis feu sur Pyongyang si jamais la Corée du Nord essayait de faire quelque chose.

Le régime nord-coréen de son côté qui ne sait pas reculer, menace de s’attaquer à l’île de Guam (dans l’océan Pacifique), une base militaire essentielle pour les Etats-Unis où se trouvent 7000 soldats américains, indique Idrissa Fall. À en croire le rédacteur en chef de VOA, le patron du Pentagone a dit que

« Pyongyang doit savoir que nous avons la puissance de feu, nous avons la plus grande puissance nucléaire ». Pour Idriss Fall, Aller bombarder Guam, est une option trop risquée pour la Corée.

D’après Idrissa Fall, pour le moment tout le monde encourage à ce qu’on trouve une solution pacifique. « Parce que si ça s’embrase là-bas ça va faire du mal à toute la région », a-t-il dit.

Laisser un commentaire