Home > Internationale > Gabon : La police disperse des militants de Jean Ping à coup de gaz lacrymogène

Gabon : La police disperse des militants de Jean Ping à coup de gaz lacrymogène

La police gabonaise a lancé mardi des grenades lacrymogènes pour disperser les milliers de militants venus accueillir l’opposant Jean Ping à l’aéroport de Libreville. Le camp du rival d’Ali Bongo parle de plusieurs blessés.
Le retour de Jean Ping à Libreville après une tournée aux USA et en Europe s’est déroulé dans une ambiance d’insécurité totale. Des milliers de militants pour la plupart vêtus de jaune ont bravé l’autorité gouvernementale pour accueillir leur président. L’aéroport international Léon Mba a été donc pris d’assaut pas ces militants. La police a chassé la foule à l’aide de grenade lacrymogène. Une situation qui causé la panique et blessé certaines personne.
Pendant que certains célébraient le retour de l’ancien président de la commission de l’Union Africaine d’autres n’ont pas pu accéder à l’aéroport parce que bloqué et refoulé par les forces de l’ordre.
Dans son quartier général aux charbonnages dans le premier arrondissement de la capitale gabonaise Jean Ping a dénoncé les tirs et autres bombardements contre les populations désarmées. Il a pris à témoin la communauté internationale tout en rassurant de nouveau ces militants en déclarant que la communauté internationale est en train d’aider le Gabon à restaurer le président élu.

Yves Antonio Ogoula Libreville pour Radio Omega

Tu pourrais aussi aimer
Côte d’ivoire : Mamadi Diané limogé pour ingérence dans les affaires intérieures du Gabon
Gabon : Menace de poursuites contre Ping
Démission de neuf députés du parti au pouvoir au Gabon
Le Gabon va-t-il mettre la main sur Guillaume Soro ?

Laisser un commentaire