Home > Internationale > Grève au Togo: le gouvernement répond aux revendications des enseignants

Grève au Togo: le gouvernement répond aux revendications des enseignants

Au Togo enseignants et gouvernement sont à couteaux tirés depuis la rentrée scolaire d’octobre. Ces dernières semaines, les élèves sont entrés dans la danse, délogeant leurs camarades des écoles privées, cassant des édifices publics. Face à cette situation et après avoir reçu une semaine avant les relevés de conclusion du groupe de travail mis en place pour trouver les solutions définitives, le gouvernement a réagi aux préoccupations des syndicats.

Les syndicats d’enseignants avaient déclaré trois jours pour un débrayage, les élèves, eux aussi, ont pris d’assaut les rues, pour, disent-ils, « réclamer leurs enseignants ». La tension était visible dans tout le pays, le gouvernement a pris la mesure des choses.

« Les perturbations que le secteur de l’éducation a connues ces trois ou quatre dernières semaines, ont mené le gouvernement et en tête le président de la République à faire des efforts pour essayer d’anticiper sur ce qui devrait être annoncé dans le cadre du statut particulier », a déclaré le Premier ministre Komi Sélom Klassou.

Le statut particulier des enseignants sera adopté dès la rentrée 2017-2018. Mais en attendant, le gouvernement a annoncé une mesure d’apaisement : la revalorisation de la prime d’incitation à la profession enseignante. Elle sera doublée. Cette décision prendra effet à compter du 1er avril prochain.

Laisser un commentaire