Home > Politique > AFFAIRE DABO BOUKARY : SI SALIF DIALLO EST COUPABLE, « LA LOI VA RESTER LA LOI », (ME BÉNÉWENDÉ SANKARA)

AFFAIRE DABO BOUKARY : SI SALIF DIALLO EST COUPABLE, « LA LOI VA RESTER LA LOI », (ME BÉNÉWENDÉ SANKARA)

Après l’inculpation du Colonel Mamadou Bamba dans le dossier Dabo Boukary, étudiant de 7e année de médecine assassiné en 1990, l’avocat de la famille de la victime pense que le dossier va maintenant « connaitre une avancée significative ». Si le Colonel Bamba a été inculpé, il faut dire que le nom de l’actuel Président de l’Assemblée nationale Salif Diallo a longtemps aussi été cité dans cette affaire. Me Bénéwendé Sankara, invité de la rédaction de Radio Oméga ce mercredi 11 janvier s’est prononcé sur la question.

Me Sankara estime que « le Président de l’Assemblée nationale Salif Diallo s’est déjà exprimé sur la question ». « Sous le réserve du respect du secret de l’instruction, ce que je retiens de ce que Salif Diallo avait déclaré après son audition dans ce dossier, c’est qu’il soutenait ne rien à voir avec l’affaire Dabo Boukary. Mais il appartient au juge qui est en charge du dossier, d’établir toute les confrontations et d’en tirer toutes les conséquences » a dit l’avocat de la famille de Dabo Boukary. Et si son implication venait à être avérée, qu’est-ce que vous en tant que parlementaire et 1er vice-président de l’Assemblée nationale, comptez faire ? « Au Burkina Faso, un Etat de droit où nous avons toutes les prérogatives liées à la république, aucun citoyen n’est au-dessus de la loi. De ce point de vue, que l’on soit député, ministre ou chef de l’Etat ou simple citoyen, la loi s’applique à tous » a rassuré Me Bénéwendé Sankara par ailleurs 1er vice-président de l’Assemblée nationale. L’avocat ajoute que « la loi est dure, mais c’est la loi », avant de terminer.

Synthèse de Lamine TRAORE

Laisser un commentaire