Home > Politique > Attentats terroristes à Ouagadougou : Six mois après on s’en souvient

Attentats terroristes à Ouagadougou : Six mois après on s’en souvient

 Six mois jours pour jour qu’une trentaine de personnes sont mortes dans l’attentat de Ouagadougou.

15 janvier 2016- 15 juillet 2016. Cela fait six mois jour pour jour que le Burkina Faso  a subi sa plus cruelle attaque terroriste.  Les choses se sont passées comme dans un rêve, un film d’horreur ce soir du 15 janvier 2016 sur l’Avenue Kwamé N’Krumah.  Un groupe d’individus, appartement au groupe terroriste, Al Quaida au Maghreb islamique (AQMI), à en croire le communiqué rendu publique dès le lendemain par ce groupe, a sauvagement abattu des clients du restaurant Cappuccino avant de faire des otages à l’hôtel Splendid. L’intervention des forces de défense et de sécurité va contraindre les survivants à terminer leurs courses au maquis Taxi Brousse toujours sur l’Avenue Kwamé N’Krumah. Bilan de l’attaque : 30 morts et près de 70 blessés de différentes nationalités.

Presqu’au même moment, le couple Eliot a été enlevé à Djibo plongeant les habitants de cette localité et le pays tout entier dans le désarroi au regard des services rendus par le couple aux habitants.

Avant cette attaque, des prises d’otages avaient été opérées courant 2015. Tambao, Oursi, Samorogouan, sont les localités ayant subi des enlèvements ou autres attaques au paravent. Cette attaque spectaculaire du 15 janvier a fini par convaincre les Burkinabè qu’ils n’étaient pas à l’abri de ces attaques qui sévissaient pourtant à leur frontière. Elle a par ailleurs amené les autorités à revoir leur stratégie de lutte  contre le terrorisme. De nombreuses actions ont donc été entreprises en vue de mettre la main sur les assaillants et de démanteler les cellules terroristes dormantes. A l’heure actuelle 06 suspects ont été interpellés pour avoir hébergé et facilité l’action des auteurs de l’attentat et être en liaison avec le cerveau des attentats qui est toujours recherché. Si l’épouse du Docteur Eliot a été libérée  le 05 février au Niger, le mari de cette dernière est jusqu’à ce jour entre les mains des ravisseurs.

Ousmane PARE

 

Tu pourrais aussi aimer
Djibo: un homme a été criblé de balles ce dimanche (AIB)
Sahel : 4 blessés dans un braquage à Tounté
Attaque commissariat de Koutougou : Une attaque terroriste selon Simon Compaoré
Frontière Burkina-Mali : Un commissariat attaqué par des hommes armés non identifiés

Laisser un commentaire