Home > Politique > Blessure par balles d’un élève à Boussé : le gouvernement déplore ce qui est arrivé (Conseil des ministres)

Blessure par balles d’un élève à Boussé : le gouvernement déplore ce qui est arrivé (Conseil des ministres)

Réuni en conseil des ministres, le gouvernement a déploré mercredi l’incident survenu mardi à Boussé((province du Kourweogo, région du Plateau-Central) où un élève a reçu une balle dans le pied suite à des tirs de sommation provenant d’un convoi militaire bloqué par un groupe de manifestants, selon le gouvernement.

Selon Rémis Dandjinou, le convoi militaire était en partance pour Banh (province du Loroum, région du Nord) mais il a été bloqué par des manifestants à Boussé.

À en croire Rémis Dandjinou, les tirs de sommation ont été effectués suite au refus des manifestants.

« Les militaires ont négocié et après le refus des manifestants, il y a eu des tirs de sommation. Malheureusement, une balle est retombée sur un jeune de cette zone qui a été blessé », a précisé le ministre.

Évacué à  » l’hôpital de Tengandogo » (Hôpital national Blaise Compaoré), le blessé a reçu la visite du ministre de la sécurité et du chef d’état-major adjoint de l’armée, selon M. Dandjinou.

De l’avis du ministre, un minimum de retenue doit être observé lors des manifestations pour éviter pareil incident.

« Nous devons avoir un minimum de retenue dans les manifestations qui sont en cours parce qu’on ne peut pas remettre indéfiniment l’autorité de l’Etat. Donc, le gouvernement voudrait rappeler qu’il y a des limites à ne pas franchir. Il s’agit du respect de l’autorité de l’Etat », a indiqué le ministre.

Laisser un commentaire