Home > Politique > Burkina Assemblée nationale : un homme réservé et pondéré pour remplacer le « réactionnaire » Salifou Diallo

Burkina Assemblée nationale : un homme réservé et pondéré pour remplacer le « réactionnaire » Salifou Diallo

Les députés burkinabè ont élu vendredi un nouveau président Alassane Sakandé,48 ans, à la tête de l’Assemblée nationale.Qualifié par certains de ses proches d’homme réservé, pondéré avec un bon bagage intellectuel, Alassane Sakandé semble ne pas avoir beaucoup de points communs avec le défunt président de l’Assemblée nationale, Salifou Diallo qui n’hésitait pas à lancer des piques à l’endroit du gouvernement et à mettre lors des sessions parlementaires avec des tournures dont lui seul avait le secret

Le nouveau président de l’Assemblée nationale devra désormais jouer ce rôle de contre-poids au pouvoir avec l’accompagnement des ses pairs

Ancien cadre de banques, M. Sakandé est entré en politique en 1995 en qualité de conseiller municipal de la ville de Ouagadougou. Au sein du mouvement pour le peuple et le progrès (MPP) où il a gravi des échelons, Alassane Sakandé a été en 2014 chargé des structures géographiques du bureau exécutif national du MPP avant d’être élu député MPP, en 2015, il est le président du groupe parlementaire dudit parti.

Alassane Balla Sankandé mesure déjà l’immensité de la tâche qui l’attend.  » je fais le serment devant vous mes collègues de marcher avec vous dans les sillons tracés par le président Salifou Diallo. Je prends l’engagement de rattacher mon action à la vision politique de mon devancier. La charge qui est désormais la mienne est, certes, noble mais combien périlleuse

Laisser un commentaire