Home > Internationale > Côte d’Ivoire : l’armée annonce 3 morts et 6 interpellations à Abidjan et Korogho

Côte d’Ivoire : l’armée annonce 3 morts et 6 interpellations à Abidjan et Korogho

L’état-major de l’armée ivoirienne a confirmé samedi que 3 personnes avaient été tuées et six autres interpellées suite à des tirs dans la nuit de vendredi à samedi déclenchés par « quelques soldats indélicats » dans deux casernes du pays, Abobo (dans Abidjan) et Korogho dans le Nord.
Dans le quartier Abobo où il y a eu trois interpellés, des « soldats indélicats », selon l’armée ivoirienne, ont perpétré des actes de violence envers des agents des forces de l’ordre en service au poste de contrôle Ndotré et effectué des tirs en l’air dans la zone de la société AGRIPAC.
Dans la ville de Korogho, il y a eu au moins trois morts, trois blessés et trois interpellés, « d’autres militaires ont procédé à des tirs dans les environs de la caserne du 4e bataillon d’infanterie », a indiqué l’armée de Côte d’Ivoire dans un communiqué signé par le chef d’état-major le général de Division Sekou Touré.
Les forces de Défense et de sécurité sont immédiatement intervenues pour mettre fin à ces agissements. Selon l’état-major, c’est au cours de l’intervention que plusieurs éléments ont été interpellés et mis aux arrêts.
Il rassure qu’« une enquête est en cours pour rechercher tous ceux qui sont impliqués dans ces actes et situer les responsabilités des uns et des autres ».
« Cette situation apparait également au moment où au niveau politique, la surchauffe est faite entre le président de la république Alassane Ouattara et le président du parlement Guillaume Soro. Il faut noter que plusieurs cadres proches du président du parlement ivoirien ont été ces 48h démis de leur fonction administrative », avait indiqué plus tôt samedi, le correspondant de Radio Oméga à Abidjan

Laisser un commentaire