Home > Politique > Coup d’État du 16 septembre 2015:  » Guillaume Soro cherchait juste à s’informer de la situation quand il m’a appelé » (Gilbert Diendéré, ancien chef d’état-major particulier de la Présidence du Faso)

Coup d’État du 16 septembre 2015:  » Guillaume Soro cherchait juste à s’informer de la situation quand il m’a appelé » (Gilbert Diendéré, ancien chef d’état-major particulier de la Présidence du Faso)

Le général Gilbert Diendéré, ancien chef d’état-major particulier de Blaise Compaoré a admis avoir reçu un appel de la Côte d’Ivoire, celui de Guillaume Soro, le président de l’Assemblée nationale accusé d’avoir soutenu les putschistes, rapporte le Journal Jeune Afrique qui s’est entretenu avec Gilbert Diendéré

« Non. Comme Blaise, il cherchait juste à s’informer de la situation. », a déclaré Le général Gilbert Diendéré à Jeune Afrique
L’ancien chef d’état-major particulier de Blaise Compaoré a aussi parlé de l’ex-chef de la diplomatie, Djibril Bassolé, également incarcéré à la maison d’arrêt et de correction des armées pour son rôle présumé dans le coup d’Etat du 16 septembre 2015

Il certifie ne l’avoir vu qu’une seule fois pendant ces événements. Bassolé, assure-t-il, lui a simplement proposé « de demander au Niger de jouer les médiateurs », a écrit Jeune Afrique

Le Général Djibril Bassolé est incarcéré depuis le 29 septembre 2015 à la Maison d’arrêt et de correction des armées (MACA) pour son rôle présumé dans le coup d’État du 16 septembre 2015.
Sur les 11 charges qui étaient retenues contre Djibril Bassolé, il ne reste plus qu’une seule charge: celle de la trahison.

Laisser un commentaire