Home > Politique > Cour des comptes : polémique autour du statut des membres non magistrats

Cour des comptes : polémique autour du statut des membres non magistrats

Le conseil supérieur de la magistrature(CSM) a décidé de ramener à 5 ans non renouvelable, le mandat des membres « non magistrats » de la cour des comptes du Burkina, a appris radio oméga de sources internes à l’institut

Cette décision prise lors d’une réunion du CSM a suscité une vague de polémique au sein de la cour des comptes, si bien que les personnes concernées ont décidé d’exercer un recours, afin de tirer au clair la situation.La décision du CSM intervient dans un contexte où la cour des comptes semble avoir du mal à capitaliser les acquis de sa ressource humaine.

En avril 2017, onze agents du Ministère de l’Économie et des finances qui y avaient été affectés ont introduit auprès du Premier Président de la Cour des comptes les demandes de renouvellement de leur mandat.

La missive des onze agents a été transmise au Président au Conseil Supérieur de la Magistrature. En réponse, le CSM a indiqué que le renouvellement n’est pas de droit et a par ailleurs invité les onze agents en fin de mandat à postuler à la procédure d’appel la candidature lancée par le CSM.

Le constat qui se dégage de cette situation, est qu’il semble y avoir un traitement inégal entre les magistrats qui rentrent à la Cour des comptes et font carrière jusqu’à leur retraite et les financiers qui sont soumis au mandat, a indiqué une source proche de l’institution

Laisser un commentaire