Home > Culture > « Des actes inciviques ne sauraient être une forme de lutte pour la diffusion de la musique burkinabè » (Association managers)

« Des actes inciviques ne sauraient être une forme de lutte pour la diffusion de la musique burkinabè » (Association managers)

Les soutiens se multiplient à l’endroit de l’animateur Hamed Kossa. L’association des managers professionnels de musique à travers une déclaration jeudi matin « condamne » cette « agression » de l’animateur par le groupe d’artistes de la Coalition pour la renaissance artistique du Burkina Faso (CORA-BF). « Des actes inciviques ne sauraient être une forme de lutte pour la diffusion de la musique burkinabè. L’artiste porte-voix des sans voix et éducateur par excellence doit être l’agent qui propage le civisme et le pacifisme dans tous ses actes … », indique l’association.
Les managers se disent « consternés par le comportement de certains membres de la corporation CORA/BF, le droit de revendications si besoin est, doit être géré dans les règles de l’art ».
Selon l’AMPM, « toutes forme de violence au nom de la défense de la culture est à réfuter et c’est avec irritation que l’Association des Managers Professionnels de Musique du Burkina Faso dénonce avec fermeté les faits subit par l’animateur Hamed Kossa dans le studio de la radio Oméga Fm le 28/06/2017… »

Pour les managers, « le rayonnement de notre musique ne peut se faire qu’avec l’Union de tous les acteurs… Nous disons plus jamais de violence sur un acteur de la chaîne de valeurs de la musique et de la culture en générale… »

Hamed Kossa, HK, animateur de l’émission « Interconnexion » sur la Radio Oméga, a été « agressé » et « violenté » mercredi matin au sein de la Radio alors qu’il s’apprêtait à démarrer son émission. Les membres de la CORA-BF reprochent à Hamed Kossa tout comme Sam’s K Le Jah, animateur de l’émission reggae « Positive Vibration », de ne pas jouer « la musique burkinabè ».

Synthèse Lamine Traoré

Laisser un commentaire