Home > Politique > Émission Tahirou Barry RTB : Les journalistes de la télévision « condamnent une immixtion » du ministre de la Communication

Émission Tahirou Barry RTB : Les journalistes de la télévision « condamnent une immixtion » du ministre de la Communication

Suite à la polémique née du rendez-vous manqué de l’émission « Sur la Brèche » du dimanche 5 novembre 2017, avec pour invité Tahirou Barry, ministre démissionnaire, la Rédaction de la Télé a tenu à apporter un éclairage.

« Au moment où l’animateur, Jérémi Sié Koulibaly réglait les derniers détails de l’émission sous la coordination du Rédacteur-en-chef Jean Emmanuel Ouedraogo, il a été interpelé par le Directeur de la télévision, Monsieur Yakouba Bonkoungou pour lui signifier l’impossibilité de recevoir son invité », a expliqué mardi soir dans une déclaration, la rédaction de la rtb.

Et de poursuivre, « à l’issue d’une rencontre tenue aujourd’hui entre les journalistes de la rédaction et la hiérarchie, le directeur de la télévision, Monsieur Yakouba Bonkoungou a avoué avoir reçu des injonctions du ministre de la communication, Monsieur Rémis Fulgance Dandjinou de ne pas recevoir Monsieur Tahirou Barry pour les raisons suivantes :
– La prise de fonction du nouveau ministre de la culture, des Arts et du Tourisme ;
– L’interview que le Président du Faso devait accorder à TV5
– La situation nationale ».

« Tout cela s’est déroulé à l’insu de la Directrice Générale de la RTB, Mme Danielle Bougaire », indique la rédaction.

« Par conséquent, la rédaction condamne cette immixtion inacceptable qui porte atteinte à la liberté d’informer, au principe de service publique qui garantit aux citoyens l’accès équitable aux médias publics et expose les journalistes à la vindicte populaire, en dépit des saccages que les locaux de la RTB ont subis en octobre 2014 », fait savoir les journalistes de la chaîne publique.

« Les journalistes de la télévision prennent l’opinion publique à témoin et invitent les autorités politiques au respect strict de la liberté de presse et du principe de service publique comme cela est inscrit dans les statuts de la RTB », prend fin la note de la Rédaction.

« J’ai été invité par e-mail par l’animateur de l’émission le dimanche 29 octobre 2017 à 11h03 mn. Considérant que j’ai le devoir de m’expliquer devant le peuple, j’ai donné mon accord pour participer à l’émission », a expliqué Tahirou Barry lundi matin à la suite de la cérémonie d’installation du nouveau ministre de la Culture Issouf Sawadogo.

« Ce n’est qu’à la veille de l’émission soit le samedi (ndlr : le 4 novembre) que j’ai été appelé par l’animateur pour m’informer que l’émission n’aura plus lieu », a indiqué l’ancien ministre.

« Je ne sais pas quelles sont les raisons qui ont guidées la non-tenue de cette émission mais si c’est la vérité qu’on veut assassiner, qu’ils sachent qu’on ne peut pas cacher le soleil avec la main », a affirmé Tahirou Barry et de terminer, « Quel que soit la puissance d’une personne, quel que soit les pouvoirs qui lui sont dévolus, cette personne ne pourra jamais empêcher la lumière du jour de s’étaler quel que soit la profondeur de l’obscurité ».

Venu au gouvernement par un accord entre son parti, le Parti pour la Renaissance nationale (PAREN) et le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), parti au pouvoir, Tahirou Barry a démissionné de son poste le 26 octobre et dans sa lettre de démission il pointe du doigt l’incapacité des dirigeants actuels à répondre convenablement aux préoccupations des populations. Il fait face également à des tensions au sein de son parti qui l’a exclu à l’issue de son dernier congrès tenu en juillet 2017.

Synthèse Lamine Traoré

Laisser un commentaire