Home > Politique > Liberté provisoire Bassolé : « Toute personne qui prétendrait détenir des preuves de corruption, peut saisir le CSM  » ( Communiqué)

Liberté provisoire Bassolé : « Toute personne qui prétendrait détenir des preuves de corruption, peut saisir le CSM  » ( Communiqué)

 » Toute personne qui prétendrait détenir des preuves de corruption liées à la gestion du dossier Djibril Bassolé peut saisir le conseil supérieur de la magistrature ou les services de police judiciaire pour toute suite de droit à donner  » , a indiqué jeudi dans un communiqué la chambre de contrôle de l’instruction du tribunal militaire qui a accordé mardi la liberté provisoire Djibril Bassolé, incarcéré à la MACA depuis 29 septembre pour son rôle présumé dans le coup d’État du 16 septembre 2015.
Selon le tribunal militaire des rumeurs propagées sur les réseaux sociaux et sur quelques médias faisaient état de ce que les magistrats qui ont rendu ces décisions auraient été corrompus.
« Des sommes farfelues sont avancées par des individus mal intentionnés en sus des injures de tout genre pour ternir l’image des membres de cette juridiction et jeter l’opprobre sur leur intégrité « , a précisé le tribunal militaire.
Selon le communiqué, aucun acte de corruption, ni de faveur n’a entaché cette décision qui selon elle avait également pour objectif de faciliter l’accès de l’inculpé aux soins adéquats conformément aux certificats médicaux joints à sa requête.
« Il est indécent de vouloir jeter en pâture des magistrats consciencieux et intègres qui n’ont fait que leur travail. Ce sont des actes de mépris et d’incivisme à l’encontre de l’institution judiciaire « , selon le tribunal militaire.

Laisser un commentaire