Home > Politique > Lutte contre le terrorisme : « Le G5 Sahel est plus soudé que jamais car nous n’avons pas le choix », (Ibrahim Boubacar Keïta)

Lutte contre le terrorisme : « Le G5 Sahel est plus soudé que jamais car nous n’avons pas le choix », (Ibrahim Boubacar Keïta)

Le Président malien Ibrahim Boubacar Keïta, par ailleurs Président en exercice du G5 Sahel a affirmé jeudi matin à Ouagadougou dans le cadre de sa tournée dans les pays du G5 Sahel pour l’opérationnalisation de la force commune anti-terroriste, la détermination et l’engagement des 5 pays à lutter contre le terrorisme dans la région. « Le G5 Sahel est plus soudé que jamais et nous le serons davantage de jour en jour et de mieux en mieux car nous n’avons pas le choix », a-t-il dit.

Le Président IBK a aussi annoncé, la participation de tous les chefs d’Etats du G5 Sahel à une rencontre de haut niveau sur le terrorisme de l’organisation des Nations unies (ONU) aux Etats-Unis.

Avant cette rencontre de New York, les pays du G5 Sahel, confrontés à plusieurs attaques terroristes, se concertent afin de parler d’une seule voix. « Nous serons au coude à coude les 5 pays du G5 Sahel », a déclaré Ibrahim Boubacar Keïta, après un entretien plus tôt avec le Président du Faso Roch Kaboré.

Pour le Président en exercice du G5 Sahel, la lutte contre le terrorisme oblige aujourd’hui les pays du G5 à être créatifs et à imaginer les moyens de ripostes, d’où l’inauguration la semaine dernière d’un Etat-major conjoint du G5 Sahel à Sévaré au Mali. « Nous avons compris que notre défense et notre sécurité sont des prérogatives et dès lors il fallait trouver le système et il est trouvé. Ce système est cohérent, pertinent et trouvera son efficacité dans un futur rapproché », a fait savoir le Président en exercice du G5 Sahel.

Les chefs d’Etats -major de l’ensemble des pays du G5 Sahel vont se réunir autour du commandant de la force conjointe dans les jours à venir, a indiqué le Président Keïta.

Ibrahim Boubacar Keïta arrivé mercredi soir, a quitté Ouagadougou jeudi matin.

Lamine Traoré

Laisser un commentaire