Home > Politique > MPP Sanguié : La cohésion recherchée entre les fils et filles

MPP Sanguié : La cohésion recherchée entre les fils et filles

Le samedi et le dimanche dernier, à Réo, le mouvement du peuple pour le progrès (MPP) du Sanguié a réuni ses responsables des différentes communes de la province pour préparer la rentrée politique du parti prévue courant octobre.

A cette occasion, les uns et les autres ont plaidé entre autres pour l’union entre les fils et les filles du Sanguié.

« Dans les crises qui secouent notre pays, le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) est indexé et doit apporter une réponse et pour ce faire, les militants du sommet à la base doivent s’unir et pouvoir parler d’une voix. A cela, s’ajoutent les conflits stériles dans nos conseils municipaux souvent entre camarades du MPP», a affirmé Jules Bationo secrétaire générale de la section MPP du Sanguié.

Il a émis le vœu de voir très prochainement le choix des maires aux suffrages directs qui serait une des solutions aux querelles qui empêchent des conseils municipaux de fonctionner comme il se doit. Jules Bationo estime, par ailleurs, que les militants MPP du Sanguié ne sont assez valorisés et sont oubliés dans les différentes nominations dans les postes de responsabilité.

Le député Bienvenue Bationo les a rassurés en martelant que les promesses du président Rock seront tenues avant 2020. Ainsi, il a invité les fils et filles du Sanguié à resserrer les rangs et à faire confiance à l’Etat pour le développement de la province.

À propos de la marche du vendredi à Réo réclamant la libération de Djibril Bassolé, le député a rappelé que la liberté d’expression est garantie au Burkina et que l’on doit faire confiance à la justice à qui il revient de juger le général Bassolé. Les participants ont souhaité la tenue régulière des rencontres comme celle-ci qui permet aux militants se partager certaines informations et expériences.

Sabouna Ouédraogo

Laisser un commentaire