Home > Politique > Situation sécuritaire au Burkina : « La situation ne serait peut-être pas la même si l’ex-garde présidentielle était toujours sur pied (Gilbert Diendéré, ancien chef d’état-major particulier de la présidence du Faso)

Situation sécuritaire au Burkina : « La situation ne serait peut-être pas la même si l’ex-garde présidentielle était toujours sur pied (Gilbert Diendéré, ancien chef d’état-major particulier de la présidence du Faso)

Dans un entretien avec le journal Jeune Afrique, le général Gilbert Diendéré, ancien chef d’état-major particulier de Blaise Compaoré s’est exprimé sur l’actuelle situation sécuritaire du Burkina qui fait face à des attaques terroristes dans sa partie Nord et dans la région du Sahel. « La situation ne serait peut-être pas la même si l’ex-garde présidentielle était toujours sur pied », a-t-il déclaré à Jeune Afrique.

Le général Diendéré a estimé que les responsables de la dissolution du RSP présentée comme l’unité la mieux équipée et la mieux formée de l’armée ont « cassé un maillon essentiel du système sécuritaire ».

Laisser un commentaire