Home > Politique > Transport ferroviaire : le Burkina et le Ghana bientôt reliés par les rails

Transport ferroviaire : le Burkina et le Ghana bientôt reliés par les rails

Le projet d’interconnexion ferroviaire entre le Burkina et le Ghana sera réalisé en 2020. C’est l’une des principales informations qui se dégagent de la première réunion entre des experts des deux pays.

Réunis à Ouagadougou du 15 au 16 janvier 2018, dans la capitale du Burkina, les experts sont convevus de la période consacrée à la validation du tracé de cette liaison ferroviaire.

« À partir de fin Mars 2018, on devrait pouvoir sélectionner les partenaires qui vont immédiatement commencer pour qu’à l’horizon 2020 nous puissions voir le train circuler entre nos deux pays », a précisé le ministre des Transports, Souleymane Soulama.

Cette voie passera par Kombissiri-Manga, Yambassé-Po, Po-Dakola en ce qui concerne le Burkina Faso, selon le ministre des Transports. Elle va renforcer les échanges commerciaux entre les deux pays.

« Ce projet est hautement structurant pour notre pays. L’idée est là depuis un certain temps, mais nous avons la visite du président ghanéen son excellence Nana. Akufo-Addo au Burkina en mai 2017. Ils ont décidé ensemble avec son excellence monsieur Roch Kaboré de passer à la phase concrète », a déclaré Souleymane Soulama.

Dans la même optique, le ministre Ghanéen du développement des chemins de fer Andy Kwame Appiah-Kubi, a affirmé que « le projet représente un atout considérable pour les deux pays ».

« Le Ghana dispose d’un port, ce qui peut être un canal par lequel les hommes d’affaires peuvent transporter et exporter leur produit. Je peux donc dire que ce projet sera bénéficiaire et au Ghana et au Burkina Faso », selon Andy Kwame Appiah-Kubi.

Laisser un commentaire