Home > Société > ATTENTAT D’INTANGOM: LES TROIS POLICIERS ONT ETE INHUMES A GOUNGHIN

ATTENTAT D’INTANGOM: LES TROIS POLICIERS ONT ETE INHUMES A GOUNGHIN

La nation a rendu un dernier hommage aux trois policiers abattus dans la nuit du mardi 31 mai au mercredi 1er juin à Intangom dans l’extrême nord du pays par des individus non-identifiés.

Ils ont été enterrés au cimetière municipal de Gounghin (Ouagadougou) devant des membres du gouvernement avec en tête le ministre de la Sécurité Simon Compaoré, des autorités militaires et paramilitaires et bien évidemment des parents, amis et autres connaissances.

 Les trois agents sont: Michel Coulibaly, 32 ans, qui laisse derrière lui une veuve enceinte. Il y a aussi Silga Philibert 28 ans, lui, laisse une veuve et deux enfants dont le dernier est né le 1er juin 2016. Tilbou Tyolé avait, lui, 29 ans. Il laisse une veuve et trois enfants.

Ils ont trouvé la mort lorsque leur poste de police à Intamgom a été pris pour cible par des individus armés. L’attentat n’a pas été revendiqué. Pour les autorités il s’agirait d’un acte terroriste.

Tu pourrais aussi aimer
Diplomatie : Hamidou Touré, l’ambassadeur du Burkina en Ethiopie décédé
SPORT : LES ETALONS LOCAUX EN OUZBÉKISTAN POUR UN MATCH AMICAL
Jeux Olympiques 2016 : Le programme de passage des burkinabè
Baisses de pression, voire coupures d’eau à Ouagadougou

Laisser un commentaire