Home > Société > Commerce informel : le ministère de la femme échange avec des actrices du secteur

Commerce informel : le ministère de la femme échange avec des actrices du secteur

Le ministère de la femme a échangé mardi 1er avec des commerçantes des petits marchés de Ouagadougou afin de les aider à rendre leur activité commerciale plus formelle.Cette rencontre d’échange a été présidée par Laure Zongo Hein, ministre de la promotion de la femme

C’est en grand nombre que les femmes ont effectué le déplacement à la maison des jeunes et de la culture Jean-Pierre Guingané où a eu lieu la rencontre.

Aisseta Dakotais est l’une d’entre elles. L’air satisfait des échanges, madame Dakissaga fait savoir que cette rencontre est une bonne initiative parce que certaines commerçantes ne savent même pas comment s’y prendre pour avoir un registre de commerce

Au Burkina, les femmes représentent 52% de la population, pourtant, elles sont faiblement représentées dans l’entrepreneuriat formel, soit un taux de représentation de 21%.En plus la plupart des commerçantes de l’informel débutent leurs activités de commerce avec un budget de moins d’un million de francs CFA, selon une enquête de la maison de l’entreprise du Burkina

Pour la ministre de la femme Laure Zongo Hien, une sensibilisation s’impose.

En formalisant leurs activités, elles pourront venir faire une concurrence saine avec les hommes entrepreneurs. Même si individuellement, elles ne peuvent pas, qu’elles se mettent en groupe.

Selon la ministre de la femme, l’objectif est d’atteindre 50% d’entrepreneuriat féminin formel d’ici à 2020.

Asmaho Kaboré

Laisser un commentaire