Home > Société > Hadj2017 : les premiers pèlerins de retour

Hadj2017 : les premiers pèlerins de retour

Hadj 2017, les premiers pèlerins sont de retour. Plus de 400 pèlerins ont foulé le sol burkinabè ce mardi 19 septembre. Ils sont plus de 8000 fidèles musulmans à effectuer le pèlerinage qui constitue le 5e pilier de l’Islam. Le ministre de l’administration territoriale se réjoui d’un vol réussi, mais déplore les décès survenus lors de ce séjour à la Mecque.

17 heures moins le quart ce 19 septembre, l’avion transportant les premiers pèlerins de retour de la Mecque foule le tarmac de l’aéroport de Ouagadougou. Après un mois passé en Arabie Saoudite, pour accomplir le hadj, 5e pilier de la religion musulmane, plus de 400 fidèles rejoignent leur pays. De la fatigue pour certains, mais de la satisfaction d’un acte pieux bien accompli pour l’ensemble de ces nouveaux  »el hadj » et  »adja ». ‘’Ça s’est bien passé à la Mecque. Nous sommes très contents’’, se réjoui Amidou Porgo, un pèlerin. Il appelle ceux qui en ont les moyens de visiter la Mecque, ville sainte de l’islam.

Quelques problèmes sont cependant déplorés. ‘’Il y avait beaucoup de vielles personnes. A tout moment, il y a un vieux qui est perdu, ou un autre qui est malade, ou encore un autre qui n’a pas d’accompagnant’’, explique un pèlerin.

D’autres évoquent des problèmes d’organisation. Il s’agit par exemple de la restauration et de l’hébergement. Sur le sujet, le ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation, Siméon Sawadogo, venu accueillir les pèlerins, préfère ne pas entrer dans les détails. Il explique néanmoins qu’ ‘’il y a eu un surplus de gens qui sont venus – et d’ajouter que – ce que nous avions réservé, les organisateurs l’avaient cédé à d’autres pays’’. Il regrette ces soucis constatés, mais promet de travailler à ‘’remédier à tout cela’’ pour les prochaines années.

Néanmoins, il exprime sa satisfaction pour la réussite de ce premier vol du retour. ‘’Ce n’est pas simplement un sentiment de fierté mais aussi un sentiment de joie’’ a-t-il exprimé. Pour lui, tous ces pèlerins ont prié pour le Burkina, et ‘’c’est une bonne chose’’.

Plus de 8000 personnes ont effectué le hadj cette année au Burkina. On déplore une dizaine de décès, essentiellement parmi les personnes d’un âge avancé. Et le ministre Siméon Sawadogo appelle les fidèles musulmans à effectuer cet acte pieux de leur religion pendant qu’ils sont jeunes et bien portants.

Abdoul Fhatave TIEMTORE

Laisser un commentaire