Home > Société > « Inacceptable que des ‘’petits voleurs’’ croupissent à la MACO et que des assassins soient en liberté provisoire », Safiatou Lopez

« Inacceptable que des ‘’petits voleurs’’ croupissent à la MACO et que des assassins soient en liberté provisoire », Safiatou Lopez

Le cadre de concertation des organisations la société civile (CCNOSC ) a observé un sit- in ce jeudi 2 juin 2016, devant le palais de justice à Ouagadougou  pour marquer son refus face à la libération des anciens dignitaires du régime déchu  et de certaines personnes détenues à la Maison d’arrêt et de correction des Armées ( MACA ) dans le cadre du putsch manqué des 16 et 17 septembre 2015.

Le CCNOSC estime que les « hommes de droit » doivent jouer leur rôle et éviter d’être laxistes. Il s’insurge et qualifie d’injustes les actes de justice de ces derniers temps. Selon les organisateurs du sit-in, cela fait 27 ans que durent ces injustices. « Ce sont les mêmes acteurs qui sont dedans depuis l’ère de Blaise Compaoré » a clamé le porte-parole, présidente d’honneur du CCNOSC Safiatou Lopez Zongo.

Selon elle, il est incompréhensible qu’Eddie Komboïgo, président du CDP soit libéré sans explication quand on sait son implication dans le coup d’Etat du 16 Septembre et surtout que des familles ont été endeuillées.

Les manifestants ont rappelé les évènements qui ont abouti à l’incarcération de ces personnes et ont martelé que l’insurrection populaire n’était pas contre un seul individu, mais contre Blaise Compaoré et tout son système. C’est pourquoi ils trouvent inacceptable que « des voleurs de vélos, de motos croupissent à la MACO et que des assassins sortent, narguent le peuple ainsi que les familles des martyrs ».

Tu pourrais aussi aimer
COUP D’ETAT DE 2015, LE COLONEL SIDI PARE EST EN LIBERTE PROVISOIRE
Diplomatie : Hamidou Touré, l’ambassadeur du Burkina en Ethiopie décédé
SPORT : LES ETALONS LOCAUX EN OUZBÉKISTAN POUR UN MATCH AMICAL
Jeux Olympiques 2016 : Le programme de passage des burkinabè

Laisser un commentaire