Home > Société > Le jeûne met à l’épreuve l’honnêteté du croyant

Le jeûne met à l’épreuve l’honnêteté du croyant

Dans la série des chroniques consacrées au jeûne musulman, Ousmane Paré fait mention des bienfaits du mois de ramadan.

Du nombre des bienfaits de ce mois, nous pouvons noter entre autres

  1. L’exercice à la patience

Le jeûne de Ramadan, tel qu’il est prescrit par l’Islam est le moyen par excellence d’apprendre à patienter.

Le jeûne consiste en effet à s’abstenir – pendant un temps relativement long – de satisfaire un pressant besoin naturel et légitime qu’on a l’habitude de satisfaire normalement – et qu’on peut satisfaire facilement – dès qu’il se fait sentir. Une telle abstention dont la seule motivation est l’engagement moral pris par le « jeûneur » de la respecter, commande forcément une volonté et une patience renouvelées pendant une «longue journée » qui se répète durant un « long mois ».

  1. La discipline alimentaire

Les médecins et les diététiciens s’accordent pour souligner la nécessité de respecter un certain ordre dans les horaires des repas et de ne pas les soumettre au caprice de la sensation et de l’appétit. Or, le jeûne consiste à s’abstenir de manger et de boire à partir d’une heure précise et à prendre les repas dans des heures plus ou moins précises. Pendant un mois le jeûneur apprend donc à maîtriser sa sensation de faim et de soif et découvre qu’il est très possible de ne s’y plier. Cela l’aidera généralement à mettre de l’ordre dans sa façon de s’alimenter et, occasionnellement, à supporter et à respecter sans difficulté un régime alimentaire lorsque son état de santé l’exigerait.

  1. L’honnêteté

Le jeûne est prescrit au musulman dès l’âge de la puberté. Celui-ci est donc soumis à une rude épreuve ; il est seul, le surveillant et le juge. Livré à la faim et à la soif, il peut céder à tout moment à la tentation de les satisfaire, alors qu’il a à sa portée de quoi manger et boire. La seule chose qui l’en empêche, c’est sa foi en Dieu et sa conscience. En dehors de Dieu, personne n’est témoin de son observance de l’abstinence. Dès son jeune âge, le musulman qui jeûne s’exerce ainsi à être honnête et à respecter ses engagements moraux, malgré les tentations matérielles et la pression de ses désirs et de ses sens.  Le jeûne met à l’épreuve l’honnêteté du croyant.

  1. L’établissement d’un lien étroit avec Dieu et le Jour du Jugement

Pendant ce mois de repentir, de rachat, de réparation et de recueillement, où règne une atmosphère de piété individuelle et sociale, le jeûneur se représente avec joie et quiétude la présence du Seigneur et l’ambiance du Jour du Jugement.

  1. La consolation des nécessiteux

Le Prophète a décrit le mois de Ramadan comme étant, entre autre, le mois de la consolation. Cette appellation est d’autant plus adéquate que le jeûne est une véritable institution d’aide aux nécessiteux. L’lmam al-Bâqer a dit à ce propos:

«Dieu a prescrit l’obligation de jeûner pour que le riche ressente l’affliction de la faim et s’attendrisse sur le pauvre ».

Ainsi la sensation de faim, suffit-elle en soi, et à elle seule, à rappeler au nanti l’affliction de l’affamé, et à l’inciter à se montrer volontairement généreux envers le démuni. C’est un rappel on ne peut plus concret et sans discours éloquent. Il vaut mille prêches.

Toutefois, I ‘Islam ne s’est pas contenté de prescrire le jeûne pour inciter les riches à nourrir les pauvres. Il a également promis des récompenses au moins égales sinon supérieures à celles du jeûne lui-même, pour chaque geste de générosité lié au jeûne. Le Prophète a dit à cet égard:

«Quiconque offre le repas de l’Iftâr (de la fin du jeûne) à un jeûneur aura une récompense égale à celle du jeûne et à celle de la piété accomplie par la force de ce repas»

 

Tu pourrais aussi aimer
La nécessité pour le croyant musulman de pouvoir lire le Coran
Ramadan : L’observation de l’itikaf par le croyant musulman
Nuit du destin : Pourquoi le croyant est tenu de passer cette nuit dans l’adoration ?
Ramadan : ‘’il ne suffit pas de s’abstenir de manger et de boire pour bénéficier de tous les mérites de ce mois sans égal’’

Laisser un commentaire