Home > Société > Visite d’Emmanuel Macron : de la bibliothèque de philosophie de l’UO au maquis Rolls, les à-côtés

Visite d’Emmanuel Macron : de la bibliothèque de philosophie de l’UO au maquis Rolls, les à-côtés

C’en est fini des 72 heures du séjour burkinabè du président français Emmanuel Macron. Au programme, il y a eu bien sûr ces temps forts officiels de sa visite notamment l’audience à Kosyam, le discours à l’Université Joseph Ki-Zerbo et la visite de l’école Laguem Taaba de la patte d’oie mardi ; l’inauguration officielle de la centrale solaire photovoltaïque de Zagtouli.

Mais il y a eu également ces moments non prévus dans le protocole officiel et qui vous a peut-être échappé. Radio Oméga en a retenu 3 pour vous :

1. Le plus naturel, la halte à la bibliothèque universitaire après son grand oral devant les étudiants. Pour le disciple du philosophe Ricoeur, ce détour dans les couloirs de la bibliothèque ne surprend pas encore moins le don de quelques ouvrages de littérature française qu’il a fait.

2. Le plus élégant, la « poignée de mains officielle »…avec les cuisiniers. Oui vous avez bien lu et ils ont été sans doute les premiers étonnés, eux qui ont préparé le repas pris par les deux présidents mardi midi à Kosyam, ont été surpris de voir Emmanuel Macron revenir dans la cuisine pour serrer la main à chacun d’eux histoire de recevoir son « Allah ka souma ik?n? ».

3. Le plus insolite a été sans conteste cette virée «à la Ouagalaise» dans un maquis situé dans le quartier Wemtenga, dénommé Rolls mardi dans la soirée.

Visiblement friand de contact avec le public, Emmanuel Macron qui n’a résisté à l’envie de descendre de son véhicule pour prendre un premier bain de foule à la sortie de l’aéroport à son arrivée lundi nuit, a salué personnellement chaque personnalité présente à son arrivée comme à son départ, a multiplié les poignées de mains et les selfies durant son séjour.

Ouagadougou aura en tout cas pu se faire une idée de l’effet Macron. En attendant la prochaine fois car il a promis à une élève de l’école Laguem Taaba de revenir avec Brigitte.

Laisser un commentaire