Home > Tribune Libre  > Crise au MPP : « Résultante  d’un manque de démocratie interne » du parti

Crise au MPP : « Résultante  d’un manque de démocratie interne » du parti

 La crise au sein du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) en vue du positionnement aux élections municipales à venir continue de faire couler beaucoup d’encre et de salive. Pour Ousmane Paré, journaliste à Radio Oméga, cette situation trouve sa source dans la quête d’intérêts égoïstes au détriment du bien-être collectif de certains hommes politiques. Son analyse.

A chasser le naturel, il revient au galop, dit-on. Ainsi donc, demain n’est pas la veille pour que les hommes politiques rompent avec leur mauvaise habitude à savoir la quête d’intérêts égoïstes au détriment du bien-être collectif. La politique étant sous nos cieux pour bon nombre d’acteurs un chemin en or pour se faire une place au soleil. Les courses au ralliement au MPP depuis sa création et ces dernières tensions de positionnement sur les listes électorales sont la preuve, si besoin en était, qu’ils sont nombreux, les militants de ce parti sans aucune conviction idéologique.

Le seul espoir de se voir bien placé sur une liste électorale en dépit de ses compétences, semble le seul guide. Pourtant, il faut toujours choisir. Ces querelles sont à n’en point douter, la résultante  d’un manque de démocratie interne. Le positionnement préférentiel de copains et cousins sans un réel poids politique au détriment de militants engagés qui œuvrent au quotidien  pour l’épanouissement du parti est en général la raison de ces frustrations qui ont pourtant des conséquences immédiates. L’on se rappelle encore la vague de démissions au sein du CDP qui ont précédé la chute de Blaise Compaoré. Comment comprendre alors que ceux qui dénonçaient ces tares hier en soient aujourd’hui les porteurs ?

Même si d’autres raisons peuvent justifier ces tensions, le MPP a tout intérêt à prendre les dispositions nécessaires pour résoudre ce problème au plus vite au risque de le voir entacher considérablement la vie du parti. Pour cela, une bonne formation des militants et sympathisants des partis politiques ainsi que le renforcement de la démocratie interne à travers par exemple des primaires transparentes afin de placer la personne qu’il faut à la place qu’il faut sont entre autres des mesures auxquelles tous les partis politiques devraient songer afin d’en faire des leviers du développement.

Tu pourrais aussi aimer
Coup de fil de Roch Kaboré à Blaise Compaoré : ‘’Le  MPP doit être franc envers le peuple’’ (UPC)
Kouka parvient à élire son maire mais reste divisée
Arrondissement 8 de Ouaga: le «maire élu» Mahamadi Zongo suspendu du MPP
MPP : le SG de l’arrondissement N°3 bastonné par des militants

Laisser un commentaire