Home > Tribune Libre  > Les attaques des commissariats aux frontières ne doivent pas détourner les attentions du reste du pays !

Les attaques des commissariats aux frontières ne doivent pas détourner les attentions du reste du pays !

Le Burkina Faso fait face depuis un certain temps aux attaques terroristes. Après celle de Ouagadougou en janvier 2016, beaucoup de zones frontalières font régulièrement l’objet d’attentats. Toutefois, prévient Ousmane Paré, journaliste à Radio Oméga, les attaques des commissariats aux frontières ne doivent pas détourner les attentions du reste du pays.

Les Burkinabè, à l’instar de nombre d’autres populations doivent désormais apprendre à vivre avec ce fléau car il faut le rappeler, ces terroristes ont un agenda bien précis à savoir une nouvelle gouvernance pour ne pas parler de nouvel ordre mondial. Nul besoin donc de rappeler leurs desseins néfastes à savoir saper les économies et créer la psychose au sein des populations.   Au-delà de la terreur qu’ils sèment ils ont des territoires à conquérir.

A cet effet ces terroristes travaillent  toujours à consolider leurs acquis. Sauf rapport de force défavorable, ils mettront tout en œuvre pour s’installer au Burkina comme ils l’ont fait au Mali et comme ils comptent le faire ailleurs en Afrique et partout dans le monde. N’oublions pas que l’Azawad que veut conquérir le MNLA couvre une bonne partie du sahel burkinabè.  C’est surtout pour cette raison qu’il serait judicieux de développer un nouveau type de comportement en vue de minimiser les dégâts causés par ces attaques et permettre aux populations de maintenir le moral haut.

 Alors si le sahel burkinabè fait partie du plan de conquête de ces terroristes, il ne faudrait surtout pas oublier que le plan d’ensemble est de faire mal donc frapper partout où c’est possible. C’est pour cela que les attaques des commissariats aux frontières ne doivent pas détourner les attentions du reste du pays. Il faut renforcer la sécurité partout et particulièrement au niveau des frontières en mettant un accent particulier sur la coopération bilatérale et multilatérale au point de pouvoir traquer les terroristes sur les territoires voisins.

A l’étape actuelle des choses, consacrer un ministère plein en charge de la sécurité est à envisager dans les brefs délais afin de dérouler une feuille de route claire et surtout rendre disponible les ressources nécessaires pour faire face à cette nouvelle donne.   Etant donné que leur but est de tenir dans le temps, pour que les médias puissent s’accrocher à l’événement, voire le diffuser en direct pour un maximum de publicité, il sied de revoir la stratégie de communication autour de ces différentes attaques en évitant le sensationnalisme pour ne pas faire leur jeu.
Éviter tout acte ou parole islamophobe, car ce que recherchent les terroristes, c’est d’opposer les musulmans au reste du monde. Enfin impliquer davantage la population car elle est la seule source sûre de renseignement.

 

Tu pourrais aussi aimer
Diplomatie : Hamidou Touré, l’ambassadeur du Burkina en Ethiopie décédé
SPORT : LES ETALONS LOCAUX EN OUZBÉKISTAN POUR UN MATCH AMICAL
Jeux Olympiques 2016 : Le programme de passage des burkinabè
Baisses de pression, voire coupures d’eau à Ouagadougou

Laisser un commentaire