Home > Tribune Libre  > Loi sur le délit d’apparence : « On doit arriver à rendre publics tous les salaires », Evariste Konseibo

Loi sur le délit d’apparence : « On doit arriver à rendre publics tous les salaires », Evariste Konseibo

 Le conseil des ministres du 27 avril 2016 a adopté un décret portant  fixation du seuil relatif au délit d’apparence. Ce décret vise à instituer le seuil au-delà duquel il est impossible de justifier l’augmentation de son train de vie par ses revenus licites. Ce seuil est fixé à 5% des revenus licites. Pour Evariste Konseibo, coordonnateur du Cercle d’éveil, il faut aller au-delà de l’adoption du décret.

 Selon Evariste Kossimbo, le Burkina Faso « a un corpus juridique qui peut combattre la corruption et la fraude » mais le problème, « c’est l’application ». Il a fait savoir que la solution serait « d’arriver à contrôler toute la chaîne de la dépense publique avec une simple décharge ».

« Un simple directeur de cabinet d’une primature, peut prendre des sommes importantes, des millions et des millions d’argent pour aller à des missions. Ce sont des pratiques qui sont source d’enrichissement illicite et de fraude », a-t-il expliqué avant d’ajouter que « le  législateur doit aller au-delà de ces deux aspects ».

« On doit arriver à rendre publics tous les salaires et les avantages des personnes qui occupent des postes  importants », conclut-il.

Laisser un commentaire