Home > Tribune Libre  > Lutte anti-terroriste: Il faut travailler à saper le fondement idéologique de ces groupes 

Lutte anti-terroriste: Il faut travailler à saper le fondement idéologique de ces groupes 

La Côte d’ivoire vient de vivre l’un de ces pires moments de son histoire avec les attaques terroristes du dimanche 13 mars 2016 à Grand Bassam. Une attaque qui intervient après celles des Bamako et Ouagadougou. Comment endiguer la progression des ces groupes extrémistes. Pour Ousmane Paré, journaliste à Radio Oméga, la seule arme contre cette nébuleuse est l’éradication du fondement idéologique de ces groupes.

Les terroristes sont donc décidés de faire de la sous-région ouest africaine un no man’s land. L’attaque de la Côte d’Ivoire après celle du Mali et du Burkina est la preuve, qu’il y a une volonté manifeste de ces barbares  d’embraser toute la zone  afin de régner en seuls maitres. Cela peut s’expliquer non seulement par les difficultés qu’ils rencontrent au Moyen Orient mais aussi par le souci de disperser les forces adverses.

En effet, en marquant leur présence sur tous ces territoires, ceux-ci provoquent une mobilisation de toutes les troupes des pays concernés de même que celles des pays alliés. Toute chose qui a l’avantage, dans la stratégie des djihadistes, de montrer la vulnérabilité du monde et de consacrer leur suprématie à eux. Par ailleurs, ces attaques à répétition, ont le sinistre inconvénient de fragiliser les économies de nos pays, de redéfinir les priorités et de créer une impasse, une incertitude, bref la peur du lendemain. Que faire alors si l’on sait que la violence des attentats terroristes et les destructions qu’ils engendrent, les flammes et autres humiliations de même que les cibles sont porteurs de sens ? Il y a donc nécessité de revoir les stratégies jusque-là mises en œuvre dans la perspective de lutter contre ce mal.

Pour cela, la mutualisation des forces à travers un partage d’informations et l’implication de la population à la base sont indispensables. De même la prise en compte de la dimension culturelle et idéologique du phénomène n’est pas à occulter. Et c’est à ce niveau qu’il serait intéressant de faire intervenir des leaders d’opinion et des notables dignes de foi afin de saper la base idéologique de cette hydre qui ne cesse de faire des victimes.

Tu pourrais aussi aimer
Mali: deux détentions en liaison avec les attaques terroristes en Côte d’Ivoire
L’Unité d’élite de la gendarmerie française , le GIGN bientôt basé à Ouagadougou.
Attaques de Bassam : L’AJIR  invite à plus de synergie d’action entre Abidjan et Ouagadougou
Côte d’Ivoire : L’hôtel Etoile du sud, cible de l’attaque de Grand Bassam

Laisser un commentaire